Espaces à vocation naturelle

Espaces à vocation naturelle

Gérer les espaces à vocation naturelle de l'estuaire de la Loire

Sur un domaine portuaire de 2 722 ha, Nantes Saint-Nazaire Port gère environ 1 077 ha d'espaces naturels, répartis le long de cet estuaire, avec des sites majeurs comme les espaces naturels de Donges-Est, du Carnet,  de Bouguenais, de Montoir de Bretagne, au nord du terminal multivrac et sur le site du Priory. À cela s'ajoutent des parcelles de plus petite taille, bénéficiant d'une gestion simplifiée. 

Nantes Saint-Nazaire Port et le Conservatoire du Littoral sont les principaux propriétaires d’espaces naturels dans l’estuaire de la Loire. Depuis avril 2014, la gestion des sites du Conservatoire du Littoral a été confiée au Département de Loire-Atlantique, principal gestionnaire du milieu naturel estuarien (2 700 ha).

Nantes Saint-Nazaire Port entretient un dialogue régulier et constructif avec les acteurs du territoire, afin de favoriser une gestion cohérente des espaces naturels estuariens :

  • gestion des espaces naturels du domaine portuaire en concertation avec les communes et le Conseil départemental de Loire-Atlantique, gestionnaire des espaces du Conservatoire du Littoral.
  • consultation de structures telles que le GIP Loire Estuaire, la Chambre d’agriculture de Loire-Atlantique, le Conseil  scientifique de l’Estuaire de la Loire…

 

  • 1 077 ha d’espaces naturels en gestion directe dont 56 % intégrés dans le réseau Natura 2000 
  • 1 600 transférés en gestion au Conservatoire du Littoral 
  • 11 167 oiseaux recensés au cours de la campagne de baguage menée à Donges-Est par ACROLA, de juillet à octobre 2020

Afin de valoriser et d’améliorer la biodiversité de ces espaces, en prenant en particulier en compte les espèces protégées et menacées ainsi que les habitats et les continuités écologiques (terrestres et aquatiques), Nantes Saint-Nazaire Port réalise des inventaires détaillés de la faune et de la flore, en vue de l'établissement de plans de gestion.

Les éléments-clés d'un plan de gestion :

1. Diagnostic écologique du site, issu des inventaires faunistique et floristique réalisés.
2. Définition des enjeux, des objectifs à long terme et plan d'actions associé.

Le plan de gestion fait l'objet d'une concertation avec  les acteurs locaux publics et privés qui sont également associés à une instance de suivi de sa mise en œuvre.

L’exemple du site de Donges-Est

Donges-Est présente une valeur patrimoniale majeure de l’estuaire de la Loire comme en atteste la protection d’une grande partie du site en Natura 2000. C’est un espace original qui associe le plus grand massif (200 ha) de roselières d’un seul tenant dans l’estuaire et la présence d’un remblai sableux en interface avec des prairies humides et des mares temporaires. Ces milieux confèrent au site une variété de fonctionnalités biologiques sans équivalent dans l’estuaire de la Loire, concernant à la fois les oiseaux, les amphibiens mais aussi les insectes typiques des milieux sableux.  Un plan de gestion concerté a été mis en œuvre. D’une durée de dix ans (2016-2025), il a pour ambition de mobiliser les acteurs du site autour d’objectifs communs par la concrétisation d’un programme d’actions pluriannuel.
 

Plan de gestion du site de Donges-Est

ACROLA

L’Association pour la Connaissance et la Recherche Ornithologique en Loire-Atlantique assure en été, depuis 2003, des opérations de baguage dans la grande roselière située au sud du site de Donges-Est afin d’étudier la migration postnuptiale des passereaux paludicoles qui utilisent la zone comme halte migratoire. Les résultats accumulés sont remarquables et permettent de qualifier le site de Donges-Est comme étant une des trois plus grandes stations françaises, reconnues en Europe, pour les fauvettes aquatiques en général, et tout particulièrement pour le Phragmite aquatique, espèce en danger de disparition en Europe.

Nos partenaires

ACROLA

www.acrola.fr

GIP Loire-Estuaire

www.loire-estuaire.org