Cordemais : première centrale thermique de France

Repères

  • 2 600 mégawatts (MW) de puissance exploitée
  • Quatre tranches dont deux au charbon de 600 MW et deux au fioul de 700 MW
  • 5,7 terawatts/heure produits en 2009, soit 25 % de la consommation électrique des
    Pays de la Loire et un tiers de la production thermique de France
  • entre 1 et 2 millions de tonnes de charbon importées chaque année.

Avec 2 600 mégawatts de puissance exploitée répartis en quatre tranches*, deux au charbon et deux au fioul, la centrale de Cordemais est le plus important site thermique d’EDF en France. Elle a ainsi pu assurer (en 2009 et 2011) jusqu'à 25 % de la consommation électrique des Pays de la Loire et un tiers de la production thermique de France.

Entre 1 et 2 millions de tonnes de charbon transitent par Montoir-de-Bretagne avant d'être acheminées par barge jusqu'à la centrale. Les importations proviennent d'Afrique du Sud et le reste de Pologne, des Etats-Unis et d’Australie.

Dans cette unité certifiée ISO 14001, l'environnement est au centre des préoccupations : 80 % des oxydes d’azotes, 90 % des oxydes de soufre et 99 % des cendres volantes sont retirés des fumées. Une partie des rejets (gypse et cendres) est valorisée dans les cimenteries et les entreprises de travaux publics.

En 2015, la centrale a engagé d'importants travaux de modernisation, réduisant ponctuellement sa production et donc ses importations de charbon. D'une durée de deux ans (44 semaines), ce programme de rénovation des deux unités charbon les placera à terme parmi les plus compétitives et les plus respectueuses de l’environnement du parc français, grâce à une amélioration significative de leur niveau de performance. L’augmentation de l’efficacité et du rendement de ces installations vont permettre une moindre consommation de charbon et donc une diminution des rejets de carbone dans l’atmosphère de l'ordre de 30 %.

*tranche : groupe d'installations conçues pour fournir une puissance électrique donnée.