Ecologie industrielle : smart grids et captage de CO2 à l'étude

Smart gridsNantes Saint-Nazaire Port s'est fixé l'ambition, à travers son projet stratégique 2015-2020, de devenir le port de référence de la transition énergétique et écologique. Suivant cette orientation, il envisage de développer des projets de smart grids et engage l'évaluation du potentiel de production de microalgues à partir des émissions de CO2.

Dans la continuité de la démarche d’écologie industrielle et territoriale menée depuis 3 ans sur la zone industrialoportuaire (ZIP), la gestion et le pilotage intelligent des réseaux et des flux d’énergie électrique, les smart grids, permettent la connexion entre consommateurs, producteurs (énergies renouvelables, électricité fatale issue de procédés industriels, …), solutions de stockage et le réseau. Ainsi, la mise en place des smart grids permet globalement de :

- valoriser l’électricité fatale issue des procédés industriels ;

- intégrer de nouvelles capacités d’énergies renouvelables ;

- développer de nouveaux modes de consommations (courant à quai, mobilité électrique…) ;

- gérer l’efficacité de la demande en énergie en favorisant l’autoconsommation collective locale ou le stockage d’électricité ;

- analyser la demande en énergie et déployer de la flexibilité (effacement, écrêtage…) ;

- gérer et piloter les flux d’énergie afin de soulager le réseau et optimiser les investissements de renforcement.

Nantes Saint-Nazaire Port va ainsi lancer une étude d'opportunité. Celle-ci nécessitera des informations sur les profils de consommations des entreprises portuaires (courbes de charges).

Microalgues : un terrain d'expérimentation propice

Nantes Saint-Nazaire Port souhaite également évaluer le potentiel de production de microalgues à partir des émissions de CO2 générés par certaines activités présentes sur la ZIP. En effet, ces rejets pourraient être captés et nourrir des microalgues, qui elles-mêmes,  pourraient servir, par exemple, à produire de nouveaux produits (biocarburants de 3e génération, chimie verte…). La zone offre un terrain d'expérimentation propice à l'émergence d'une filière comme celle des microalgues.

Les enjeux sont autant environnementaux (climat) qu'économiques en cas de montée en puissance des quotas d'émission de CO2. Nantes Saint-Nazaire Port a saisi l’opportunité de l’appel à innovation "Résolutions" lancé par la Région des Pays de la Loire, permettant de soumettre des problématiques à d'éventuels porteurs de solutions. C’est l’entreprise nazairienne Algosource (vidéo ci-dessous) qui a été retenue pour conduire une étude de faisabilité d’une filière permettant la valorisation d’effluents industriels sur la ZIP. Ces données seront donc recensées auprès des entreprises à partir de septembre 2017.  

Qu'il s'agisse des smart grids ou du captage de CO2 pour la production de microalgues, ces projets nécessitent une meilleure connaissance des consommations électriques ou des émissions de CO2 des industriels de la zone portuaire. La contribution de chacun permettra peut-être à de belles solutions de voir le jour.