Nantes Saint-Nazaire Port Le magazine n°99

DE NANTES À SAINT-NAZAIRE 16 C A R R E F O U R Ce jour-là (1) , le Suar Vigo et le Mobile Express sont annoncés à l’entrée de l’estuaire en direction du terminal roulier. Dans le même temps, ou presque, un vraquier hongkongais doit accoster au bout du terminal à marchandises diverses et conteneurs pour charger de la ferraille. Au poste de contrôle du lamanage de Saint-Nazaire, Yvann Blanchet, patron de vedette, assure la permanence. Il scrute régulièrement l’écran de contrôle où sont matérialisés les mouvements de navires. En liaison directe avec la capitainerie, il s’apprête à mobiliser ses équipes pour préparer l’accostage de ces trois bateaux. “Avec l’expérience, on sait à peu près le temps nécessaire à un navire pour arriver à son poste à quai, explique-t-il. À partir du moment où nous savons que le pilote est monté à bord, nous nous tenons prêts.” Petit à petit, les lamaneurs arrivent au poste de commande pour s’équiper. En alerte 24h/24 et 7j/7, le service du lamanage de Nantes Saint-Nazaire Port peut mobiliser à tout moment une ou plusieurs équipes selon les besoins et le type de navire qui se présente : six personnes pour un porte-conteneur contre cinq pour un roulier, par exemple. Il dispose de trois canots (deux dans les bassins de Saint-Nazaire et un troisième sur la Loire) pour intervenir sur les plus grosses unités. AMARRES CROISÉES Pour chaque mouvement de bateau, la capitainerie transmet un schéma d’amarrage à respecter. Ce dernier tient compte de la taille du navire, des conditions météo ainsi que des coefficients de marée. “Toutes les informations utiles y apparaissent, précise Thierry Lacroix, chef ILS SONT LE PREMIER CONTACT DES MARINS AVEC LA TERRE QUAND ILS ARRIVENT AU PORT. LES LAMANEURS SONT CHARGÉS D’ASSURER L’AMAR- RAGE ET LE LARGAGE DES NAVIRES, DE JOUR COMME DE NUIT, QUELLES QUE SOIENT LES CONDITIONS CLIMATIQUES. A SAINT-NAZAIRE, UNE QUINZAINE D’ENTRE EUXASSURENT LE BON DÉROU- LEMENT DES OPÉRATIONS. REPORTAGE. Lamanage Un lien essentiel entre les navires et le port NANTES SAINT-NAZAIRE PORT LE MAGAZINE - N°99 - juin 2020 LEXIQUE Aussière (ou haussière) : gros cordage employé pour l'amarrage et le remorquage de navires. Bollard : bitte d'amarrage en bordure de quai. Coupée (ou échelle de coupée) : c’est la passerelle mobile qui permet au personnel d'embarquer ou de débarquer des navires. Cabestan : treuil vertical utilisé pour tirer les cordages. Déhalage : changement de poste à quai. "Une à une, les aussières sont envoyées, fixées au bollard puis tendues." Le jour du reportage photos réalisé avant le confinement, l'équipe en charge des opérations était constituée de Nicolas Rocher, chef de manœuvre, de Stéphane Vince et Frederic Tanniou, patrons de vedette, et de François Pignot, matelot. "À partir du moment où nous savons que le pilote est monté à bord, nous nous tenons prêts.”

RkJQdWJsaXNoZXIy NDM2ODQ5