Nantes Saint-Nazaire Port Le magazine n°97

CLIN D'ŒIL 26 La légende veut que lorsqu'il était enfant, Jules Verne ait contemplé les allées et venues des navires dans le Bas-Chantenay, au pied du musée qui lui est aujourd'hui dédié. De longues heures passées à rêver de voyages les yeux rivés vers la Loire, à moins que le futur écrivain ait aussi eu l'idée de se retourner vers la carrière Miséry... Ici se dresse en effet depuis plusieurs siècles un décor hors-norme : une falaise de granit de près de 25 mètres de haut qui protège du vent et qui, exposée au sud, génère un micro-climat prêt à accueillir des plantes exotiques dignes de celles recouvrant l 'Île mystérieuse . Un environnement propice à l'invention des aventures les plus folles... qui a également inspiré la Ville de Nantes et Nantes Métropole. Dans leur Jardin extraordinaire, dont une première partie a été ouverte au public cet automne, on trouve ainsi une riche biodiversité, d'où émane un majestueux lierre centenaire, complétée par près de 200 espèces végétales tropicales (fougère arborescente, bananiers, hosta à feuilles géantes, cycas, lotus...). Cet écrin luxuriant forme un labyrinthe dans lequel les visiteurs sont invités à se perdre en famille. Au-dessus, une grande cascade (fonctionnant en circuit fermé) dévale la falaise pour se déverser dans un bassin calme, traversé par deux passerelles. EXTRAORDINAIRE MAIS PAS DÉCONNECTÉ DU TERRITOIRE Début 2020, un escalier en acier dessiné par François Delaroziere, le directeur artistique de la compagnie La Machine, complétera le site (avant la livraison du fameux Arbre aux hérons* deux ans plus tard). Il cheminera le long du front rocheux et permettra d'en atteindre le sommet, avec possibilité de haltes sur quatre belvédères. Trop impatients de profiter de la vue imprenable sur la Loire ? En attendant, l'option sportive n'est Le Jardin extraordinaire Un nouveau voyage dans Nantes ONZIÈME GRAND PARC NANTAIS, LE JARDIN EXTRAORDINAIRE AOUVERT SES PORTES FIN SEPTEMBRE DERNIER DANS LA PARTIE OUEST DE LA CARRIÈRE MISÉRY, DANS LE QUARTIER DE CHANTENAY. LE SITE - ENCORE EN DÉVELOPPEMENT - FAIT DÉJÀ RÊVER AVEC SON IMAGINAIRE LUDIQUE À LA JULES VERNE, ENTRE VÉGÉTATION LUXURIANTE ET CONSTRUCTIONS HORS-NORME. pas à exclure... Le site offrira en effet bientôt un terrain d'escalade sans équivalent au cœur de la ville, avec une trentaine de voies pour les non- initiés comme pour les pratiquants chevronnés, complétées par d'autres situées 200 mètres en amont de la Loire, square du Commandant Aubin, déjà accessibles. Car aussi extraordinaire qu'il soit, ce nouveau jardin n'est pas déconnecté de son territoire. Onzième grand parc nantais, il sera même à terme directement relié à tous les espaces verts de la ville, au départ du Jardin des plantes, grâce au projet ”Étoile verte” . Un nom qui sonne d'ailleurs comme le titre d'un roman inédit de Jules Verne, à qui un nouveau musée, quatre fois plus spacieux que l'actuel, sera à l'avenir dédié dans le bâtiment Cap 44 juste en face du jardin... ■ *Avec ses 50 mètres d’envergure et ses 32 mètres de hauteur, l’Arbre aux hérons, dont la livraison est prévue à l'horizon 2022/2023, sera l'incontournable attraction du Jardin extraordinaire. À sa cime, deux hérons géants embarqueront des passagers pour un vol circulaire et ses nombreuses branches donneront accès à des jardins suspendus reliés entre eux. Capacité d'accueil : 300 personnes ! Horaires d'ouverture : de 9h30 à 17h15 jusqu'au 14 janvier et de 9h30 à 18h15 à partir du 15 janvier. Entrée libre. © Stephan Menoret | Nantes-Métropole © Patrick Garçon | Nantes Métropole © Stephan Menoret | Nantes-Métropole Le public est au rendez-vous pour le premier jour du Jardin Extraordinaire de la carrière Miséry.

RkJQdWJsaXNoZXIy NDM2ODQ5