Nantes Saint-Nazaire Port Le magazine n°97

14 DE NANTES À SAINT-NAZAIRE D É V E L O P P E M E N T Développement des capacités Le terminal roulier poursuit sa mue Cette opération s’inscrit dans la continuité des différentes extensions qu’a connues le parc ces dernières années. Le terminal passe d’une surface de 53 à 57 hectares grâce à l’intégration d’un triangle de terrain qui allait de l’actuelle limite du terminal jusqu’aux piles du pont de Saint- Nazaire. Entre 2013 et 2016, la zone avait déjà été agrandie de 22 hectares. “Cette partie sera LES TRAVAUX D’EXTENSION DU PARC ROULIER DE MONTOIR SONT EN COURS. QUATRE HECTARES SUPPLÉMENTAIRES VONT PERMETTRE DE DÉVELOPPER LES CAPACITÉS DE STOCKAGE, MAIS AUSSI D’OPTIMISER LES FLUX. uniquement dédiée au stockage de véhicules légers et de poids lourds, précise Virginie Dias, du service commercial de Nantes Saint-Nazaire Port. Avec elle, nous anticipons les perspectives de développement de nos clients tout en optimisant leur exploitation.” Les trois logisticiens (Groupe Charles André, Gefco et CAT) disposaient jusqu’à présent de zones situées dans différents secteurs et attribuées au gré des évolutions des aires de stockage et de leurs besoins. Cette dernière extension permet de mieux définir les implantations et les zones de travail de chacun des clients du terminal : le LIMITER L’EXTRACTION DE MATÉRIAUX L’aménagement de la nouvelle aire de stoc- kage du terminal roulier nécessite d’impor- tants travaux de terrassement dus à la nature du sol composé principalement de sable et de vase. “Avec une approche classique de ce type de chantier, nous aurions dû évacuer 70 000 m 3 de matériaux, souligne Stéphane Gobin, Chargé d’opérations au service ingénierie de Nantes Saint-Nazaire Port. L’entreprise Charier TP nous a proposé une solution innovante d’amélioration des sols par apport de ciment, ce qui a évité l’évacuation de 30 000 m 3 de matériaux. ” Les travaux ont débuté en septembre 2019 et devraient s’achever en mars 2020. NANTES SAINT-NAZAIRE PORT LE MAGAZINE - N°98 - janvier 2020 Groupe Charles André sera installé à l’Est, CAT au centre et Gefco à l’Ouest du terminal. PERSPECTIVES DE DÉVELOPPEMENT VIA TANGER MED “Dès 2020, Gefco assurera l’importation de véhicules en provenance de la nouvelle usine du groupe PSA située à Kenitra au Maroc” , explique Virginie Dias. Cette usine, inaugurée en juin 2019, produira à terme 200 000 véhicules par an. Les premières 208, qui y sont produites, arrivent à Montoir par petits lots depuis novembre. Elles transitent par Tanger Med, le port naturel de sortie de l’usine via la liaison assurée par la compagnie Suardiaz. Ce service importe déjà les Dokker, Lodgy et Sandero distribués par le Groupe Charles André et produits dans l’usine marocaine Dacia située à Melloussa. L’augmentation de trafics, prévue par Gefco provient également des excellentes performances de la première usine du groupe PSA, à Vigo, qui produit désormais le véhicule utilitaire Opel combo. L’usine prévoit de battre des records de production en 2020 et en 2021. CAT, troisième acteur du terminal et distributeur entre autres des modèles Kadjar, Captur, et Clio entrevoit également d’importantes perspectives de développement sur le terminal pour l’année 2020. " Au-delà des capacités de stockages proposées à nos clients, conclut Virginie Dias, l’extension et la nouvelle organisation du terminal roulier vont faciliter le travail des opérateurs portuaires. " ■ Le parc roulier de Montoir de Bretagne augmente sa superficie de 4 hectares au pied du pont de Saint-Nazaire. Cette extension permet d'accompagner les acteurs du terminal dans leur développement, tout en optimisant l'organisation des parcs pour chacun d'eux. © NSNP © NSNP

RkJQdWJsaXNoZXIy NDM2ODQ5