Nantes Saint-Nazaire Port Le magazine n°95

LE GRAND OUEST EN MOUVEMENT 4 NANTES SAINT-NAZAIRE PORT LE MAGAZINE - N°95 - janvier 2019 F I L I È R E CETTE FOIS-CI DEVRAIT ÊTRE LA BONNE. LE FEUILLETON ADMINISTRATIF DE L’INSTALLATION D’UN PARC ÉOLIEN OFFSHORE SUR LE BANC DE GUÉRANDE POURRAIT BIENTÔTCONNAÎTRE SON ÉPILOGUE. EDF RENOUVELABLES, QUI PILOTE LE CONSORTIUM, ATTEND LE FEUVERT POUR LANCER CONCRÈTEMENT LES OPÉRATIONS. "Ce dernier recours est la clé qui va nous permettre de libérer nos énergies" , déclare Olivier de La Laurencie, Directeur du projet. Après plus de trois ans de procédures retardant le projet, l’issue n’a jamais été aussi proche. Il y a plus d’un an, la Cour administrative d’appel de Nantes avait rejeté le recours de deux associations contre l’autorisation d’exploiter du parc éolien en mer. Aujourd’hui, c’est au Conseil d’État de trancher. "Au-delà du consortium, ces retards ont un impact sur nos partenaires industriels, regrette Anne-Claire Boux, Cheffe du projet éolien en mer d’EDF Renou- velables. Je pense en particulier à General Electric Renewable Energy pour la production d’éoliennes, aux Chantiers de l’Atlantique pour les sous-stations électriques ainsi que sur les autres contractants et leurs sous-traitants. Nous sommes dans l’attente d’une décision, mais le Conseil d’État n’a pas de date butoir pour rendre son avis. Nous gardons bon espoir." Pour rappel, le projet avait été attribué à la suite d’un appel d’offres, dès 2012. Parc éolien de Guérande EDFRenouvelables dans les starting-blocks TARIFS RENÉGOCIÉS En juin dernier, un nouvel accord financier a été conclu entre l’État et l’ensemble des opérateurs. Cet accord a permis de réduire la subvention publique de 40 % et de diminuer les tarifs d’achat de 30 %. Ces derniers sont ainsi passés d’environ 200 € le MWh à 150 € . Dans le même temps, les opérateurs ont obtenu que les coûts des raccorde- ments soient pris en charge par RTE, l’entreprise qui gère le réseau d’électricité haute tension en France. "Techniquement, cet accord ne change pas la nature du contrat de l’État, souligne Olivier de La Laurencie. Il impose naturellement un réajustement des contrats que nous nous préparons à signer avec les industriels au premier rang." © EDF Renouvelables LE PROJET ENCHIFFRES Le parc doit accueillir 80 éoliennes sur une surface de 78 km² située entre 12 et 20 km des côtes. Sa capacité totale sera de 480 mégawatts et produira l’équivalent de 20 % de la consommation électrique de la Loire-Atlantique. Le 1 er parc éolien en mer de France, le parc de Guérande, utilisera un hub logistique à Saint-Nazaire. Lors de la campagne géotechnique sur le site, au large de Saint-Nazaire. © EDF Renouvelables © EDF Renouvelables Lors de cet accord, le Secrétaire d’État Sébastien Lecornu avait évoqué le début de la fabrication des éoliennes dès la fin 2018 ainsi que la mise en service pour 2021. Un calendrier déjà un peu écorné… et qui reste lui aussi tributaire de la décision du Conseil d’État ■

RkJQdWJsaXNoZXIy NDM2ODQ5