Nantes Saint-Nazaire Port Le magazine n°95

Une période s’achève, celle de la deuxième mandature quinquennale du Conseil de Surveillance de notre Grand Port Maritime. C’est donc l’occasion de faire le point, non pas un point final mais un point d’étape, car cette fin d’année est également le temps des transitions. J’ai l’honneur de présider ce Conseil depuis 2010, durant et à l’issue d’une longue carrière professionnelle. Avec l’expérience, notamment du monde industriel et de sa dimension internationale, on est capable de mieux distinguer, et peut-être plus vite, ce qui est essentiel, sans s’égarer dans les polémiques du court terme. Quand on dirige une entreprise, il faut d’abord considérer les femmes et les hommes qui la font vivre, considérer à la fois leur travail, et ce qu’ils apportent en création de valeur. Ce qui compte ensuite, c’est de comprendre l’entreprise, ses forces et ses fragilités dans son environnement, sur ses marchés, face à ses concurrents et à l’évolution du monde. Une entreprise est un organisme vivant, qui a donc vocation à se développer. Il nous appartient de dire dans quelle direction et par quels moyens. C’est cela l’objet d’une stratégie. Le projet stratégique duGrand PortMaritime, qui a été validé par le Conseil de Surveillance, a défini une politique d’investissement extrêmement volontariste, dans un contexte économique particulièrement difficile. Investir, c’est prendre un risque. Par exemple, ce n’était pas évident, dès 2011, de décider d’accueillir à Montoir de Bretagne une usine d’éoliennes ! Ni de rallonger les linéaires de quais pour de plus grands porte-conteneurs. Les décisions qui ont été prises portent aujourd’hui leurs fruits et je crois que nous pouvons ensemble en être fiers. Dans la mise en œuvre de cette stratégie, le Grand Port Maritime s’est efforcé de privilégier une relation aussi harmonieuse que possible avec son environnement et ses partenaires, qu’ils soient sociaux, économiques ou institutionnels. Exercice difficile, tant les vocations du Grand Port Maritime peuvent, selon le point de vue que l’on adopte, paraître antagonistes : port d’État et port régional, port énergétique et port généraliste, entreprise marchande et aménageur territorial, voire service public. C’est le meilleur équilibre entre ces différentes missions qui a toujours été recherché et guidé nos arbitrages. Au fil de ces deux mandatures, je crois que nous avons fait grandir le Grand Port Maritime dans sa dimension économique, en même temps que nous avons renforcé son ancrage territorial. Avec le Président du Directoire, Jean-Pierre Chalus et son staff, nous avons formé une bonne équipe. Surtout parce que nous avons toujours respecté et partagé les vocations et les échelles de nos différentes missions : la gestion et la mise en perspective. J’ai souvent dit que nous travaillions dans l’ombre portée de nos prédécesseurs, du moins dans les premières années de mandat. Gageons que les prochains exercices vont se poursuivre sur de bonnes bases. À chacune et à chacun d’entre vous, je souhaite une excellente année 2019. Francis Bertolotti, Président du Conseil de Surveillance Grand Port Maritime de Nantes Saint-Nazaire éditorial 18quaiErnestRenaud-BP18609-44186Nantescedex4-France Tél.+33 (0)240442020-Fax+33 (0)240442001 Site internet :www.nantes.port.fr 3 DE NANTES À SAINT-NAZAIRE D É V E L O P P E M E N T Donges Le projet de la raffinerie Total prend forme 11 Union InVivo Un nouveau silo pour de nouvelles perspectives 12 Lignes maritimes MSC optimise ses services à Montoir 13 Montoir de Bretagne au premier rang Les acteurs portuaires au service du GNL 14 A C T U A L I T É Cargill 10 années de croissance à Montoir 16 Dragages La Samuel de Champlain met du gaz dans ses moteurs 17 C A R R E F O U R Be My Port Une nouvelle identité pour la promotion portuaire 18 T E R R I T O I R E Charte Port & Territoire Projets d’avenir avec l’agglomération nazairienne 19 P O R T R A I T S 20 LE GRAND OUEST EN MOUVEMENT F I L I È R E Parc éolien de Guérande EDF Renouvelables dans les starting-blocks 4 Site d’essais en mer L’âge de la maturité pour SEM-REV 5 Éolien à Montoir de Bretagne General Electric passe la seconde 6 Pour l’exploitation des éoliennes en mer Le lamanage se positionne 7 Réparation navale Clemessy Services veut capitaliser sur l’éolien 8 EOL L’éolien se dévoile à Saint-Nazaire 9 Côté terre Enercon soigne sa logistique 10 EN RELATION AVEC LE MONDE T E R R I T O I R E Ostende et Zeebrugge Les ports belges cultivent la performance 22 CLIN D’ŒIL Terre d'estuaire La Loire en majesté 23 DIRECTION DE LA PUBLICATION : Jean-Pierre Chalus • RÉDACTEUR EN CHEF : Pascal Fréneau • SECRÉTAIRE DE LA RÉDACTION : Karine Lerendu • MEMBRES DU COMITÉ DE RÉDACTION : Franck Mousset, Jacky Pommier, Johann Feltgen (Union Maritime Nantes Ports), Maryse Gérard, Jean-Baptiste Goüin • RÉDACTION : Nantes Saint-Nazaire Port et Rue Prémion - Ponctuation • PHOTOS : Studio Franck Badaire, saufmentions particulières • PHOTODE COUVERTURE : Chantierde remotorisation de la drague Samuel de Champlain par l'entreprise Damen à Dunkerque. Crédit photo : Damen • PRÉ-PRESSE : VALPG • IMPRESSION : Offset 5 • RÉGIE PUBLICITAIRE : Ouest Expansion • COMMISSION PARITAIRE : 3007 ADEP. ISSN 1243 - 714 X.

RkJQdWJsaXNoZXIy NDM2ODQ5