Nantes Saint-Nazaire Port Le magazine n°95

21 NANTES SAINT-NAZAIRE PORT LE MAGAZINE - N°95 - janvier 2019 JEAN-LOUIS LOZIER Préfetmaritime de l'Atlantique OUASSIM BERRAIES Directeur du site STELIAAerospace de Saint-Nazaire © Alain Monot / Marine Nationale / Défense © STELIA Aerospace Le 4 septembre dernier, le vice- amiral d’escadre Jean-Louis Lozier a pris à Brest ses fonctions de préfet maritime de l’Atlantique, succédant ainsi au vice-amiral d’escadre Emmanuel de Oliveira. À 57 ans, il représente donc l'État sur une vaste zone s’étendant de Saint- Malo à la frontière espagnole. Ses missions : veiller à une utilisation juste et harmonieuse des richesses maritimes, au maintien de l'ordre public et plus précisément à la sécurité de tous les usagers de la mer. À ce titre, le vice-amiral d’escadre met en garde : "On ne s'improvise pas marin du jour au lendemain ! Au bord de l'eau ou en pleine mer, l'insouciance des vacanciers ne devrait jamais se transformer en inconscience... En effet, en 2018, nous avons constaté une hausse du nombre d’opérations de sauvetage (+ 20%) par rapport à 2017, trop souvent liées à l’ignorance des principes de base de la sécurité en mer ou à une insuffisante préparation en amont de la sortie." C'est en homme d'expérience que ce commandeur de la Légion d’honneur, commandeur de l’ordre national du Mérite et décoré de la Croix de guerre des théâtres d’opérations extérieures, exerce ses nouvelles fonctions. Entré à l’École navale en 1981 et embarqué à bord de l’aviso-escorteur Amiral-Charner de 1984 à 1985, il a consacré l’essentiel de sa carrière aux forces sous-marines (sous-marin nucléaire d’attaque Rubis, sous-marin classique Agosta et sous- marins nucléaires lanceurs d’engins Le Foudroyant et L’Inflexible ), cumulant plus de 26000 heures de plongée. En 2007, il est nommé chef d’état-major de l’amiral commandant la zone maritime de l’Océan indien, ce qui l'amène à participer à plusieurs opérations, dont la libération des otages retenus à bord du voilier Le Ponant. .. En 2012, il accède au grade de contre-amiral et à la fonction chef de la division forces nucléaires. Promu vice-amiral d’escadre le 1 er septembre 2016, il prend alors les fonctions d’inspecteur de la Marine nationale. C'est riche d'une solide expérience que Ouassim Berraies, 47 ans, a pris en septembre dernier la tête de l'usine de STELIA Aerospace, à Saint-Nazaire. Micro- électronicien de formation, diplômé de l’université Paul-Sabatier de Toulouse, il a débuté sa carrière au CNRS, avant de travailler au sein de plusieurs multinationales industrielles dans l’électronique, les télécommunications, l’injection plastique ou l’assemblage électromécanique, notamment pour le secteur automobile. Depuis six ans, Ouassim Berraies dirigeait le site tunisien de STELIA Aerospace, travaillant régulièrement dans ce cadre avec le site de Saint-Nazaire. "Des liens forts se sont tissés avec bon nombre de personnes sur place, précise-t-il. Cette opportunité est une nouvelle étape dans ma carrière. Mon choix a été mûrement réfléchi, d’autant plus que d’autres possibilités s’offraient à moi à cette période. Le site de Saint-Nazaire est une formidable machine avec un grand potentiel. De nombreux challenges nous attendent. 2019 sera en particulier une année de consolidation importante, impliquant un travail collectif de tous les jours que nous avons déjà lancé. Le marché et nos clients sont de plus en plus exigeants et nous devons y répondre avec notre excellence opérationnelle." STELIA Aerospace conçoit et fabrique des aérostructures, des sièges pilotes et de fauteuils passagers. Le groupe emploie 900 personnes à Saint-Nazaire et pas moins de 7 000 à travers le monde, pour un chiffre d’affaires de 2,2 milliards d’euros. En arrivant dans l'estuaire avec sa famille, Ouassim Berraies avoue être tombé sous le charme de la région. "Les gens sont accueillants et la diversité des paysages est absolument magnifique." Ce territoire, il espère le découvrir si son emploi du temps très serré le permet. "Je suis passionné de plongée sous-marine en bouteille et je ne doute pas un instant de trouver mon bonheur ici. J’ai également pratiqué la voile dans le passé. Tous les ingrédients sont là pour reprendre cette activité dans ce bel environnement."

RkJQdWJsaXNoZXIy NDM2ODQ5