Nantes Saint-Nazaire Port Le magazine n°95

Donges Le projet de la raffinerie Total prend forme Pour rappel, le projet porte conjointement sur la création d’une unité de désulfuration d’hydrocarbures, d’une autre de production d’hydrogène et, enfin, sur le contournement par le nord des lignes de chemin de fer qui traversent actuellement la raffinerie. Il représente un investissement de 400 millions d’euros pour Total. "La raffinerie de Donges manque aujourd’hui de capacité de désulfuration, indique son directeur, Philippe Billant. Il fallait donc construire cette nouvelle unité baptisée HDT-VGO (hydrotraitement de vacuum gas-oil). Cette opération nécessite d’importantes quantités d’hydrogène, d’où la nécessité de construire en parallèle une autre unité consacrée, elle, à la production de ce gaz. Nous avons fait le choix d’en confier la gestion à des professionnels. Bien que placée au cœur de la raffinerie, elle sera exploitée par la société Air liquide. Total achètera ensuite l’hydrogène pour ses propres besoins." PRÉCAUTIONS PARTICULIÈRES L’année 2018 a été principalement consacrée aux différentes étapes réglementaires LA DÉCLARATION D’UTILITÉ PUBLIQUE DU CONTOURNEMENT DE LA RAFFINERIE A ÉTÉ OFFICIALISÉE EN FIN D’ANNÉE DERNIÈRE. L’ENQUÊTE PUBLIQUE SUR LA CRÉATION DE DEUX NOUVELLES UNITÉS S’EST TERMINÉE CET ÉTÉ. LE PROJET TOTAL EST SUR DE BONS RAILS. DE NANTES À SAINT-NAZAIRE D É V E L O P P E M E N T préalables au projet : demande d’autorisations environnementales, enquête publique, rapport du commissaire enquêteur… Ce dernier a 11 NANTES SAINT-NAZAIRE PORT LE MAGAZINE - N°95 - janvier 2019 été remis cet été avec un avis favorable. Les arrêtés préfectoraux devraient être signés en début d’année prochaine pour autoriser les opérations de construction des deux unités prévues s’achever fin 2021. Pendant quelques mois, elles fonctionneront alors que le contournement ferroviaire, lui, ne sera pas terminé. "Des précautions particulières seront prises pendant cette période, insiste Philippe Billant. Mais la déviation des lignes ferroviaires est absolument nécessaire. Pour des questions de sécurité, il était inenvisageable de continuer à avoir une soixantaine de trains traversant nos installations quotidiennement, comme c’est le cas aujourd’hui." Le projet de contournement, financé conjointement par Total, l’État et les collectivités territoriales, a reçu sa déclaration d’utilité publique l’année dernière. SNCF Réseaux, maître d’œuvre, a lancé  la phase de préparation du foncier et de relocalisation des entreprises placées sur le tracé. Le contournement devrait être effectif en 2022 ■ La raffinerie Total de Donges est aujourd'hui la 2 e de France. © Denis Allard / REA © Denis Allard / REA À Donges, Total investit sur son site à travers la construction d’une unité de désulfuration d’hydrocarbures et celle d'une unité de production d’hydrogène.

RkJQdWJsaXNoZXIy NDM2ODQ5