NantesSaint-Nazaire Port Le magazine n°93

10 NANTES SAINT-NAZAIRE PORT LE MAGAZINE - N°93 - mai 2018 Carrefour International du Bois UN SALON UNIQUE EN SON GENRE Créé par Atlanbois et Nantes Saint-Nazaire Port, le Carrefour International du Bois n’a pas son pareil en Europe. Pourquoi ? Tout simplement parce qu’il se concentre sur le matériau bois. Ici, pas de stands de machines. C’est la valorisation de l’offre de matériau qui compte, avec des espaces d’exposition où chaque exposant dispose de 36 m² pour mettre en valeur ses produits. Un grand nombre de professionnels a donc pris l’habitude de venir tous les deux ans à Nantes pour profiter de cette vitrine internationale. Ils seront ainsi 560 exposants cette année et croiseront la route de plus de 10 000 professionnels, venus de 80 pays. C’est donc une belle forêt qui promet de pousser au Parc des expositions de la Beaujoire, notamment dans le Hall 1, ouvert une première fois en 2016 et dont l’aménagement sera optimisé, en particulier pour valoriser l’innovation. En partenariat avec des établissements de recherche et de formation, il y sera question d'avancées techniques, de réalité virtuelle ou d'impression 3D. Mais c’est le business qui fera de toute façon, encore une fois, du Carrefour un rendez-vous où il faut être. Techniques et solutions seront au cœur des échanges, avec un large cycle de conférences de haut niveau, et avec l'objectif de faire… des affaires. Carrefour International du Bois Parc des expositions de la Beaujoire, Nantes / Les 30, 31 mai et 1 er juin 2018 En savoir plus : www.timbershow.com une plus grande place, à convaincre avec pédagogie. C’est notre défi que de donner envie du bois ! Parce que la France n’a pas envie du bois ? > N.V. : Dans notre pays, on a oublié le bois. À la différence des pays scandinaves, de l’Allemagne, des États-Unis ou du Canada, nous n’avons pas une culture du bois. Alors oui, il nous faut impul- ser de la communication pour faire apparaître la "nouvelle modernité du bois", et pour cela la filière doit encore se mobiliser. Peut-être d’ail- leurs que les Pays de la Loire, en toute modestie, avec peu de forêts mais avec 4 000 entreprises et 37 000 emplois qui impactent profondément le territoire, peuvent exposer une façon de faire ensemble assez exemplaire. Atlanbois, en ce sens, représente peut-être un laboratoire. Comment fonctionne la filière bois en Pays de la Loire ? > N.V. : Atlanbois est à la fois centre de ressources, lieu de rencontres et vecteur de liens entre les acteurs des différents secteurs. Autour de notre présidente Karine Bouhier, dirigeante du groupe vendéen Bonnin-Charbonneau (Les Charpentiers de l’Atlantique, HCL-Habitat), nous sommes des "militants du bois". Nous rassemblons 400 struc- tures adhérentes, avec comme objectif partagé le développement économique, qu’il s’agisse de construction, de meuble ou d’énergie… sans oublier l’enjeu de la gestion de la forêt, pour boucler la boucle vertueuse du développement durable. Les acteurs économiques travaillent avec ceux de la formation - Nantes est la première académie de France en nombre de personnes formées dans le bois - et de la recherche, avec des plates-formes régionales d’innovation comme Solfi2a pour l’ameu- blement ou Bois HD pour la construction ■ Les Pays de la Loire comptent 4 000 entreprises et 87 000 emplois dans la filière bois. © Yoann Portejoie - France Douglas © Atlanbois

RkJQdWJsaXNoZXIy NDM2ODQ5