Les multiples facettes des sites amont

Repères

  • 2,1 millions de tonnes de trafic global sur Nantes en 2017
  • 402 000 tonnes de céréales
  • 197 000 tonnes de produits issus du recyclage (dont ferraille)
  • 59 000 tonnes de bois importées
  • Près d'un million de tonnes de sable

Cheviré : une place de négoce du bois

Avec 56 000 tonnes importées en 2017, Cheviré est une place forte du bois en France. Il faut dire que le site abrite la plus importante concentration d’équipements et de professionnels du bois, adossée à la première place de négoce de bois d’œuvre importés. D’autres trafics sont traités sur Cheviré comme les produits de recyclage issus du broyeur à métaux d’AFM Recyclage. Cheviré compte également un terminal sablier.

… mais aussi une plate-forme logistique d’envergure

La plate-forme de Cheviré est située au bord du périphérique nantais, directement connectée au réseau routier. Elle est également reliée au réseau ferroviaire et, par le fleuve, aux terminaux de Montoir-de-Bretagne. Des réserves foncières sont disponibles pour l'implantation d'entrepôts de stockage.

Roche-Maurice, le "grenier" à céréales de l’Ouest

En face de Cheviré, le site de Roche-Maurice est un des greniers à céréales majeurs du Grand Ouest de la France. En moyenne, un peu plus d’un million de tonnes de céréales transitent chaque année par ses installations.

1

Cheviré : un poids lourd du trafic de bois…
Avec 90 000 tonnes importées en 2009, Cheviré reste une place forte du bois, dont le savoir-faire rayonne en Europe et même à l’international. Il faut dire que le site abrite la plus importante concentration d’équipements et de professionnels du bois en France, adossée à la première place de négoce de bois d’œuvre importés. D’autres trafics sont traités sur Cheviré comme les produits issus du recyclage, portés par l’installation du broyeur à métaux d’AFM Recyclage. Enfin, Cheviré a récemment réorganisé ses activités sablières pour anticiper le développement des importations de sable.

… mais aussi une plate-forme logistique d’envergure
La plate-forme de Cheviré est située au bord du périphérique nantais, directement connectée au réseau routier. Elle est également reliée au réseau ferroviaire et dispose d’une liaison fluviale avec Montoir-de-Bretagne. Ses réserves foncières séduisent de nombreux industriels souhaitant implanter des entrepôts de stockage.

Roche-Maurice, le "grenier" à céréales de l’Ouest
En face de Cheviré, le site de Roche-Maurice est un des greniers à céréales majeurs du grand Ouest de la France. En moyenne, un peu plus d’un million de tonnes de céréales transitent chaque année par ses installations.

Quai Wilson, cap sur la croisière
Avec le glissement des trafics de marchandises vers l’aval et les sites de Cheviré et de Roche-Maurice, le quai Wilson, sur l’île de Nantes, s’est reconverti depuis 2004 dans l’accueil de paquebots de croisière. Chaque année, il reçoit en moyenne une demi douzaine d’escales.

2

Cheviré : un poids lourd du trafic de bois…
Avec 90 000 tonnes importées en 2009, Cheviré reste une place forte du bois, dont le savoir-faire rayonne en Europe et même à l’international. Il faut dire que le site abrite la plus importante concentration d’équipements et de professionnels du bois en France, adossée à la première place de négoce de bois d’œuvre importés. D’autres trafics sont traités sur Cheviré comme les produits issus du recyclage, portés par l’installation du broyeur à métaux d’AFM Recyclage. Enfin, Cheviré a récemment réorganisé ses activités sablières pour anticiper le développement des importations de sable.

… mais aussi une plate-forme logistique d’envergure
La plate-forme de Cheviré est située au bord du périphérique nantais, directement connectée au réseau routier. Elle est également reliée au réseau ferroviaire et dispose d’une liaison fluviale avec Montoir-de-Bretagne. Ses réserves foncières séduisent de nombreux industriels souhaitant implanter des entrepôts de stockage.

Roche-Maurice, le "grenier" à céréales de l’Ouest
En face de Cheviré, le site de Roche-Maurice est un des greniers à céréales majeurs du Grand Ouest de la France. En moyenne, un peu plus d’un million de tonnes de céréales transitent chaque année par ses installations.

Quai Wilson, cap sur la croisière
Avec le glissement des trafics de marchandises vers l’aval et les sites de Cheviré et de Roche-Maurice, le quai Wilson, sur l’île de Nantes, s’est reconverti depuis 2004 dans l’accueil de paquebots de croisière. Chaque année, il reçoit en moyenne une demi douzaine d’escales.

3

Cheviré : un poids lourd du trafic de bois…
Avec 90 000 tonnes importées en 2009, Cheviré reste une place forte du bois, dont le savoir-faire rayonne en Europe et même à l’international. Il faut dire que le site abrite la plus importante concentration d’équipements et de professionnels du bois en France, adossée à la première place de négoce de bois d’œuvre importés. D’autres trafics sont traités sur Cheviré comme les produits issus du recyclage, portés par l’installation du broyeur à métaux d’AFM Recyclage. Enfin, Cheviré a récemment réorganisé ses activités sablières pour anticiper le développement des importations de sable.

… mais aussi une plate-forme logistique d’envergure
La plate-forme de Cheviré est située au bord du périphérique nantais, directement connectée au réseau routier. Elle est également reliée au réseau ferroviaire et dispose d’une liaison fluviale avec Montoir-de-Bretagne. Ses réserves foncières séduisent de nombreux industriels souhaitant implanter des entrepôts de stockage.

Roche-Maurice, le "grenier" à céréales de l’Ouest
En face de Cheviré, le site de Roche-Maurice est un des greniers à céréales majeurs du Grand Ouest de la France. En moyenne, un peu plus d’un million de tonnes de céréales transitent chaque année par ses installations.

Quai Wilson, cap sur la croisière
Avec le glissement des trafics de marchandises vers l’aval et les sites de Cheviré et de Roche-Maurice, le quai Wilson, sur l’île de Nantes, s’est reconverti depuis 2004 dans l’accueil de paquebots de croisière. Chaque année, il reçoit en moyenne une demi douzaine d’escales.