Actualités

Un arrêt technique sans précédent pour le bateau-porte de la forme de radoub n°1

Le bateau-porte de la forme de radoub n°1 bénéficie d’un programme de rénovation inédit. Les réparations sur la structure de l'ouvrage se poursuivent jusqu'à fin mars, avant la phase de sablage et de peinture. Le bateau-porte quittera la forme n°3 pour retrouver la sienne début mai, après cinq mois de travaux.


A Saint-Nazaire, depuis décembre dernier, la forme de radoub n°1 est orpheline de son bateau-porte, en arrêt technique dans la forme n°3 voisine. Cet ouvrage de près de 800 tonnes et de 36 m de long, permettant la mise au sec de la cale, bénéficie d'une opération de maintenance inédite depuis sa mise en service, en 1932.


Une phase d'étude menée en 2016 a permis de définir avec précision les travaux à engager. Une première étape, débutée en décembre, consiste en la réparation de la structure, qui a subi, au fil des années, la corrosion et des déformations.

Elle a nécessité l'intervention d'une dizaine de techniciens de l'atelier de maintenance du site portuaire des Coteaux, au Pellerin. Ces travaux ont représenté 7 400 heures de travail sur une durée de trois mois. Différents corps de métiers sont sollicités : chaudronniers, mécaniciens, électriciens et charpentiers. La deuxième phase débute en avril avec le sablage et l'application d'une nouvelle peinture pour une durée de 8 semaines. Ce chantier a été confié à des entreprises extérieures spécialisées afin d'assurer la protection anticorrosion intérieure et extérieure du bateau-porte.

Ces travaux de rénovation représentent un investissement de plus de 500 000 €, financé en partie à travers le Contrat de Plan Etat Région 2015 – 2020.  

Carte Interactive

Engagements