Actualités

Zone industrielle et portuaire : en route vers l'avenir

La carte de la zone industrielle et portuaire de Saint-Nazaire, y compris du quartier de Méan-Penhoët, va être modifiée en profondeur. Dès 2017, les premiers travaux seront engagés pour moderniser, accroître la compétitivité industrielle et l'attractivité territoriale du site. Une décision collective pour avancer dès aujourd'hui vers demain. Ce projet d'envergure a été présenté aux industriels, à la presse et aux habitants de Saint-Nazaire lors de trois temps d'échange le 15 septembre dernier, à Saint-Nazaire.

Une nouvelle "colonne vertébrale" pour changer de "visage". C'est ce qui attend toute la zone industrialoportuaire (ZIP) de Saint-Nazaire. Dès le printemps 2017, des travaux importants vont en effet être engagés sur place. Objectif : déplacer le boulevard des Apprentis vers le nord pour créer une avenue large de 22 m et longue de 1 km, adaptée au transport de colis volumineux, entre le rond-point du port de Méan (et le pôle industriel de Montoir de Bretagne) et le futur hub logistique sur le bassin de Penhoët.

"Nantes Saint-Nazaire Port, État, collectivités locales, acteurs industriels… Il s'agit d'une opération partenariale qui a fait consensus pour préparer le territoire à intégrer les activités industrielles de demain", se félicite François Chevalier, Directeur des territoires, des accès et de l'environnement, à Nantes Saint-Nazaire Port. Sur ses 200 hectares, à proximité́ immédiate de la ville, la ZIP regroupe aujourd'hui une cinquantaine d'entreprises, dont STX, MAN, Stelia, Sides, IDEA, Cargill parmi les plus importantes, représentant au total 6 000 emplois.

En un temps record


Surtout, elle constitue le cœur des filières ligériennes de l'aéronautique, de la construction et de la réparation navale, ainsi que de la construction métallique et mécanique… Des secteurs qui, ces dernières années, se sont diversifiés, participant notamment à l’émergence de la filière des énergies marines renouvelables. "Le Contrat de Plan État-Région prévoyait déjà un aménagement de cette zone en lien avec les EMR. Mais les commandes récentes de STX lui ont donné une autre dimension, tout en accélérant son calendrier," poursuit François Chevalier. Globalement, les investissements sont ainsi passés de 15 à 30 millions d'euros, dont la moitié pour le redimensionnement du boulevard des Apprentis et le reste sur l'adaptation et la modernisation des accès et franchissements sur le site portuaire, le tout acté solidairement en un temps record à la suite de la décision d'engagement prise en septembre 2015. "La mise en œuvre de cet ambitieux programme implique l'élaboration d'un nouveau modèle économique adapté à l'occupation de la zone et aux activités qui s'y exercent", annonce François Chevalier.

Quant au chantier, il sera livré en plusieurs temps : 2018 pour la création de l'axe routier (qui permettra également à STX d'allonger les rails et d'agrandir la zone d'activité de son portique rouge et blanc), 2020 pour la réalisation d'une pénétrante sud au cœur des sites industriels, le tout complété par la modernisation d'ouvrages maritimes (ponts, écluses, portes…). "Dans la mesure où les bassins de Saint Nazaire offrent un potentiel logistique adapté à la manutention de composants industriels, y compris les grands gabarits, il fallait donner les moyens à tous les acteurs de faire vivre ce site industriel de haut rang au niveau international."

Source : Nantes Saint-Nazaire Port, le Magazine.

Dossier complet à retrouver sur la version numérique du magazine.
 

Carte Interactive

Engagements