Actualités

Nantes Saint-Nazaire Port en visite au SIAL à Shanghai

Du 5 au 7 mai se tenait, à Shanghai, le salon international de l'industrie agroalimentaire. Ce fut l'occasion notamment pour Maryse Gérard, chef du service commerce et Kévin Ransbotyn, représentant de Nantes Saint-Nazaire Port à Qingdao, de rencontrer les acteurs de la filière viande.

Dans le cadre du travail de prospection et de promotion de Nantes Saint-Nazaire Port en Chine, plusieurs entreprises chinoises ont manifesté leur intention d'importer de la viande française. Le salon a permis de mettre les acteurs français de la filière viande, dont certains du grand Ouest, en contact avec ces importateurs chinois. Le groupe chinois ADG venu en mars dans les Pays de la Loire a d'ailleurs confirmé ses importations pour 2016 de l'ordre de 300 EVP et sa volonté de privilégier Montoir. En parallèle, d'autres entreprises chinoises de logistiques ont été approchées.

Demande des produits français en hausse

Depuis un an, la demande chinoise de viande française, notamment de porc, est en forte progression. Les raisons ? Un cheptel domestique et des surfaces agricoles en forte diminution qui entrainent un recours aux importations et une évolution de la demande vers des produits plus nobles et plus qualitatifs que les consommateurs chinois trouvent chez les éleveurs français.

Les importations de viandes bovines françaises, quant à elles, sont pour l'instant toujours bloquées car les abattoirs français ne sont pas encore habilités par les autorités chinoises. Courant mai, celles-ci sont cependant venues visiter une vingtaine d'entreprises, ce qui pourrait augurer une ouverture de ce marché à horizon 2017. A suivre…

Contacts Nantes Saint-Nazaire PortMaryse Gérard et Kévin Ransbotyn

Carte Interactive

Engagements