Actualités

Innovation et BTP : Novabuild, la vigie de l’éco-construction

NovabuildLes Pays de la Loire disposent d’un outil performant au service de l’innovation dans le secteur du bâtiment : Novabuild. Ce cluster accompagne les entreprises pour préparer au mieux les grandes mutations qui s’annoncent. Rencontre avec son directeur, Pierre-Yves Legrand.

Quels sont les grands défis que devra relever la filière BTP dans les années à venir ?
Nous sommes à la veille de plusieurs transitions majeures : la transition énergétique, bien sûr, mais aussi la transition environnementale et climatique, la transition digitale et la transition sociétale. La question de la transition énergétique est aujourd’hui la plus connue. Le bâtiment représente 40 % de la dépense énergétique et 30 % des émissions de gaz à effet de serre. Depuis le Grenelle de l’environnement, la profession a pris la mesure de sa responsabilité en matière de consommation énergétique.
Les acteurs du bâtiment ont dû rapidement s’adapter à la nouvelle réglementation thermique (RT 2012) qui imposait des normes strictes à la construction neuve. En 2012, seuls 5 % des nouveaux bâtiments étaient basse consommation. L’année suivante, c’était tout le marché. À ces nouvelles règles est venue s’ajouter, en 2016, la Loi sur la transition énergétique qui introduit la prise en compte de l’impact carbone sur toute la durée de vie du bâtiment.

Qu’est-ce que cela va modifier ?
Le bâtiment va connaître un changement de modèle énergétique. Nous allons passer à un système complexe, en réseau, où chaque logement abritera une petite centrale énergétique et développera l’autoconsommation.

Vous évoquez la transition environnementale et climatique. En quoi diffère-t-elle pour vous, de la transition énergétique ?
Elle prend en compte d’autres questions liées notamment à la biodiversité, la pollution de l’air intérieur ou le réemploi des déchets. Le bâtiment est le premier producteur de déchets. Nous menons des recherches sur l’utilisation des graves de déconstruction. Nous devons aussi réfléchir à l’aspect de la ville de demain, la rendre plus compacte pour limiter l’étalement périurbain. Cela passe par un effort en direction de la rénovation par rapport à la construction neuve.

Novabuild met aussi l’accent sur la transition digitale. Qu’est-ce que les nouvelles technologies peuvent apporter au secteur ?
Alors que l’industrie a robotisé et fait entrer la 3D dans ses process de production, le BTP avait pris du retard. L’informatique est présente, bien sûr, mais se limite souvent à la logistique et la bureautique. Cependant, la révolution digitale est en marche, grâce, entre autres, au Build information modeling (BIM). Ce système permet de modéliser un bâtiment dans un fichier numérique contenant toute les informations techniques. À l’usage, il va engendrer d’importants gains de temps et d’argent. Le BIM est aussi la porte d’entrée de la réalité augmentée. Dans quelques années, les techniciens sur les chantiers seront équipés de casques qui leur permettront de visualiser les opérations à réaliser, comme des branchements de câbles, par exemple.

Quels autres usages du numérique peuvent encore améliorer la performance de vos entreprises ?
On parle beaucoup aujourd’hui du data. Le bâtiment peut devenir un des premiers pourvoyeurs de données. Celles-ci concernent la construction elle-même (date de création, matériaux utilisés…), mais aussi ses usages. Nous passons 80 % de notre temps dans des lieux bâtis, cela peut donc être un lieu utile pour observer l’évolution des modes de vie. À Novabuild, nous travaillons déjà sur ces questions avec la création d’un carnet de suivi numérique du bâtiment. Il faut qu’il soit utile aux professionnels du bâtiment, dans le plus strict respect de la vie privée de chacun.
On peut aussi envisager d’autres applications numériques comme des plateformes d’échanges pour le partage de matériel.

Comment Novabuild accompagne-t-il ses membres dans tous ces changements ?
Depuis un an et demi, nous nous réunissons tous les mois autour de la question du BIM, nous avons appelé ces rencontres les JeDisBIM. Cela fonctionne très bien. Nous apprenons ensemble, en partageant. Nous avons même créé un salon, BtoBIM, qui facilite la rencontre des acteurs du numérique et du BTP. La prochaine édition se déroulera à l’Icam de Nantes le 5 juillet 2017. Le cluster a un rôle d’alerte auprès de ses adhérents. Nous leur expliquons que s’ils gardent les mêmes méthodes qu’avant, ils finiront par être dépassés. Novabuild est la vigie de l’éco-construction.

En savoir plus : www.novabuild.fr

Lire l'intégralité du magazine n° 90

Carte Interactive

Engagements