Actualités


Une troisième « Princesse » pour Neopolia

NEOPOLIAJamais deux sans trois. Le collectif d’entreprises Néopolia finalise la réalisation de son troisième navire de croisière fluviale destiné à son client CroisiEurope. Le MS Elbe Princesse II sera livré début mars.

"Nous faisons la démonstration que des sous-traitants habitués à construire des bateaux XXL pouvaient se regrouper pour réaliser des navires plus petits et complexes et les livrer dans les délais", se réjouit Hervé Germain, premier vice-président de Neopolia. La découpe de la première tôle de ce nouveau bateau s’est déroulée fin 2016. Les deux blocs du navire (pesant respectivement 230 et 250 tonnes), construits par la société Mecasoud à Saint-Nazaire, ont été transférés en octobre vers la forme 3 du port. La phase d’assemblage a duré un mois avant un nouveau transfert vers le quai des Darses pour finaliser la phase d’armement.

Entretenir la relation de confiance

“Nous avons conservé le même groupement d’entreprises pour ce nouveau contrat, poursuit Hervé Germain. Il est important d’entretenir la relation de confiance instaurée avec le client. Le client nous fait confiance, car il connaît notre capacité à lui apporter des solutions techniques innovantes. Notre force a été et est de pouvoir réaliser des navires à très faible tirant d’eau, avec un design très apprécié tout en intégrant les dispositifs essentiels, liés aux opérations fluviales pour passer sous les ponts avec l’ensemble des appendices rétractables et le système de ballastage”.

Innovation technique et organisationnelle

La plus grande innovation de ce projet réside dans son organisation. Une fois encore, une quinzaine d’industriels se sont entendus pour décrocher ce marché. La société nantaise Stirling design international (SDI) a conçu le navire et a assuré une partie de la coordination de l’opération. “Sans posséder de chantier naval classique, nous avons réussi à mener l’opération à bien, s’enthousiasme Hervé Germain. La superstructure a été réalisée à Châteaubriant, la coque à Saint-Nazaire et nous profitons des infrastructures de Nantes Saint-Nazaire Port”.

Retrouver l'intégralité de l'article dans le magazine n°92

Carte Interactive

Engagements