Actualités

La première drague au monde convertie au GNL naviguera dans l'estuaire de la Loire

Samuel de ChamplainLe GIE Dragages-Ports a choisi de confier à la société Damen Shiprepair & Conversion Holding BV la remotorisation dual fuel de la drague aspiratrice en marche Samuel de Champlain. Les travaux débuteront en septembre 2018.

A l’issue d’une consultation d’entreprises engagée en début d’année, le GIE Dragages-Ports* a attribué à la société DAMEN SHIPREPAIR & CONVERSION HOLDING BV le marché public de remotorisation dual-fuel (gaz naturel liquéfié/gazole) de la drague aspiratrice en marche Samuel de Champlain, qui à ce jour n’utilise que du gazole.

Ce marché, d’un montant total de 20,8 M€ HT, comporte une tranche ferme pour le changement de motorisation et l’ajout à bord de capacités de stockage en GNL, et une tranche optionnelle pour la maintenance des moteurs et équipements associés pendant 8 ans.« Cette opération de conversion d’une drague au Gaz Naturel Liquéfié est une première mondiale. Elle permettra de générer d’importants gains environnementaux grâce à la réduction des émissions d’oxydes d’azote (NOx), de gaz carbonique (CO2) et de particules, au-delà des normes actuellement en vigueur », indique Jean-Pierre Guellec, administrateur du GIE DRAGAGES-PORTS.

Un pas de plus vers la transition énergétique


Les études et les commandes des équipements ont été engagées à l’été 2017, tandis que l’opération de conversion elle-même, d’une durée de 3 mois et demi, se déroulera à partir de septembre 2018 à Dunkerque, dans l’un des deux chantiers français du groupe DAMEN. « Ce contrat témoigne de la capacité du groupe DAMEN à proposer à ses clients des solutions clef en main pour des conversions complexes intégrant ingénierie et approvisionnement, ainsi que sa volonté de développer ses activités dans le secteur du GNL », commente Alexandre Richerd, responsable des ventes chez DAMEN SHIPREPAIR & CONVERSION.

La drague Samuel de Champlain sera équipée de trois nouveaux groupes électrogènes dual-fuel MAN 6L35/44DF et de deux cuves de GNL type C d’une capacité utile de 153 m3 chacune, offrant une semaine d’autonomie.
Le caractère exemplaire de l’opération, qui s’inscrit dans le cadre d’un projet européen plus vaste dénommé « SamueLNG », lui a valu le soutien financier de l’Union Européenne via le dispositif du Mécanisme pour l’Interconnexion en Europe (MIE) sans lequel le projet aurait difficilement vu le jour.


Avec cette remotorisation, le propriétaire (GIE Dragages-Ports) et l’armateur (Nantes-Saint-Nazaire Port) de la Samuel de Champlain font un pas de plus vers la transition énergétique.

La drague aspiratrice en marche Samuel de Champlain, construite en 2002, est la plus importante de la flotte du GIE DRAGAGES-PORTS avec ses 117 m de longueur, 24 m de largeur et 8 m de tirant d’eau, pour une capacité d’emport de 8 500 m3. La drague est armée par le Nantes-Saint-Nazaire Port et opère 60 % du temps dans l’estuaire de la Loire et 40 % dans l’estuaire de la Seine.

* Le GIE DRAGAGES-PORTS est un groupement d’intérêt économique créé en 1979, dont les membres sont l’Etat français et les sept grands ports maritimes métropolitains (Dunkerque, Le Havre, Rouen, Nantes-Saint-Nazaire, La Rochelle, Bordeaux et Marseille). Il assure la gestion d’une flotte de 7 navires, armés par les grands ports maritimes, dédiés aux opérations de dragage d’entretien. 

 

Contact : GIE DRAGAGES-PORTS - contact@samuelng.eu

 

Carte Interactive

Engagements